Un navigateur Low Tech

Un navigateur Low Tech

En octobre 2019, pendant un workshop étudiant dans lequel nous cherchions à re-designer le web, j’ai eu l’idée avec Labo.mg de concevoir un navigateur internet « low-tech ». Mais n’ayant pas les compétences d’un développeur de logiciels ni la force de frappe d’un Google ou d’un Mozilla, je me suis dit que j’allais partager mon idée : sait-on jamais, si quelqu’un est intéressé pour créer ce navigateur avec moi, j’ai toujours l’envie de lancer ce projet !

Au travers de mes nombreuses lectures sur la décroissance, le low-tech, la frugalité (Serge Latouche, Didier Harpagès, Ivan Illich, Philippe Bihouix, j’en oublie…), je me suis mis en tête de repenser mes usages pour qu’ils correspondent le plus à mes besoins : des besoins que j’essaye de minimiser. Pourtant les outils qui me sont proposés sont souvent surdimensionnés, trop puissants, trop performants alors que la plupart du temps, dans le numérique, je cherche à faire des choses simples. Pour moi, l’avenir sera low-tech, la création d’outils web sera low-tech, et repenser mes usages est pour moi un incontournable de ma direction vers la simplicité, ma décroissance personnelle que je bâtis à tâtons petit à petit.

Alors quand j’ai imaginé la création de ce navigateur low-tech, j’ai laissé libre cours à mon imagination et je suis parti sur plusieurs grands principes :

• retirer tout ce que je n’utilise pas sur ce navigateur (et c’est hyper subjectif)
• retirer ce qui consomme beaucoup d’énergie
• retirer ce qui attrape / vole mon temps
• retirer ce qui accapare mon attention
• ajouter la possibilité de se limiter
• ajouter la possibilité d’oublier
• ajouter la possibilité d’avoir moins

Dans ce navigateur web, je propose que :

• L’utilisateur peut choisir jusqu’à combien de données il a droit. La limite étant 1Go. Il visualise ces données consommées grâce à la barre présente en haut du navigateur. Au delà de cette limite, un message apparaît pour lui indiquer que son quota est épuisé.
• L’utilisateur peut empêcher les fichiers sons d’être téléchargés.
• L’utilisateur peut empêcher tous les fichiers sauf HTML & CSS d’être téléchargés.
• L’utilisateur peut forcer le mode « lecture » des pages (exemple avec le plugin « Just Read » qui fonctionne bien)
• L’utilisateur peut limiter les images téléchargées en fonction de leur poids (de 0 à 5ko, de 5ko à 100ko, de 100ko à 1mo)
• L’utilisateur peut limiter sa consommation vidéo à 30 minutes ou moins.
• L’utilisateur peut limiter son nombre d’onglets.

Et aussi :

• Bloquer les fonctions type infinite-scroll ou reload automatique des pages
• Remplacer les typos externes par des typos locales
• Bloquer les pub, les pop-up / pop-in / demandes d’inscription sur des newsletters / les demandes de géolocalisation, etc.
• Préserver la vie privée en rendant le navigateur le plus amnésique possible
• etc.

→ Accéder au site

logo design & human
Pour m’écrire : geoffreydorne@protonmail.com
Design & Human CC BY SA